Organisation du jeuschlagen.jpg
Face au travail commun des intercepteurs, la frappe est une performance individuelle. Le frappeur tente, en faisant preuve de courage et de concentration, de propulser le hornuss aussi loin que possible dans le champ. Pour atteindre des distances élevées, il faut combiner à la fois force, corpulence et flexibilité en suivant un entraînement intense. La distance de frappe est calculée en points. Apartir de 100m minimum, ce qui correspond à 1 point, le frappeur bénéficie de 1 point pour chaque 10 mètres supplémentaires (160m = 6points). Ces points sont pris en compte tant sur le plan personnel que composante du résultat de l'équipe. Afin d'obtenir des conditions de jeu équitables, les équipes changent à tour de rôle les positions de frappe et d'interception du hornuss. Chaque joueur effectue à chaque passe deux frappes comptants pour le calcul des points, avec quatretentatives au maximum. Lors de la frappe, on cherche à obtenir un total par équipe plus élevé que celui de l'équipe adverse. Ce qui décide toutefois de l'issue du jeu, c'est en première ligne la performance atteinte lors de l'interception du hornuss par équipe.

Le „bock“

C’est ainsi que l’on nomme la rampe de lancement du hornuss, servant de guideau „Träf“, qui est la partie en bois au bout du fouet. Le « bock » se compose de deux rails symétriques en acier chromé pour droitiers et gauchers. Une forme unitaire ainsi que des dispositions techniques réglant l’installation du « bock » garantissent les mêmes conditions de tir pour toutes les équipes concurrentes.
Le bouclier de tir monté devant le « bock » intercepte les tirs manqués et protège ainsi les intercepteurs placés à l’avant du champ contre les projectiles volant en rase motte, difficile à suivre.
La toile de délimitation , grand drap vert disposé derrière le « bock », sert d’une part à délimiter le frappeur et les spectateurs et permet d’autre part aux intercepteurs disposés à l’arrière du champ de jeu de mieux suivre l’action du frappeur.

Le hornuss

Le monde du hornuss tourne autour de cet objet volant noir. Fabriqué en matière synthétique, son poids est de 78grammes, ses dimensions de 62 x 32 mm, avec une grande entaille sur les côtés.
Un apprêtage individuel du hornuss, par exemple en le mettant dans l’eau, en le refroidissant avec de la glace ou toute méthodesimilaire, favorisent la transmission de force entre le « Träf » et le hornuss tout comme les caractéristiques de vol de ce dernier.
Le hornuss est fixé sur la partie avant du bock avec un peu de terre glaise; la hauteur de fixation dépend du diamètre du « Träf » utilisé,de la technique de frappe et des conditions de vent. Le placement correct du hornuss exige des connaissances précises du frappeur, de sa technique de frappe et du matériel qu’il utilise. Le chef d’équipe doit maîtriser non seulement ces éléments mais il doit également être capable de favoriser la concentration du frappeur et l’assister moralement.

Le fouet

Le fouet est flexible et mesure 2 à 3mètres de long. Il est fabriqué en aluminium, en fibre de verre, en matière synthétique et aussi en fibre de carbone. La longueur, la force élastique et le matériau constituant le fouet tout comme le poids du «Träf » disposé à l’extrémité du fouet, sont choisis en fonction de latechnique de frappe, de la force et de la taille du frappeur. La transmission de force au hornuss se fait par le « Träf » en bois de hêtre ou d’érable pressé et tourné. Une accélération marquée, la propulsion à angle droit du hornuss ainsi qu’une force élastique élevée du fouet permettent d’atteindre de longues distances de vol.

La balistique

La trajectoire et la distance de vol du hornuss sont la résultante du poids et de la forme du hornuss et de la technique de frappe employée ;elles sont également influencées par le vent, le temps et l’environnement (forêt, etc…). L’effet de rotation du hornuss peutégalement affecter sa trajectoire de manière sensible.
Des mesures de l’institut de biomécanique de l’ETH de Zurich ont montré que le hornuss pouvait couvrir une trajectoire de 330 mètres environ et se déplacer à une hauteur de vol de 50 à 70 mètres avec une vitesse d’envoi de jusqu’ à 85m/s (306 km/h). La vitesse du « Träf » de 60 m/s environ, calculée en fonction d’un temps de transmission de force de1/1000 s environ, donne une poussée approximative de 600 kp.

 

LogoHelsana300



drucksach 4

image001